Vous êtes une PME, un Artisan ou un Chef d’entreprise venez nous rejoindre au sein de SYNERGIE Occitanie. Vous bénéficiez de l’expérience de chefs d’entreprise aguerris, de tarifs préférentiel auprès de 16 fournisseurs ainsi que d’un centre de formation dédié à la propreté. L’unité fait la force. C’est ce que nos adhérents ont compris depuis bientôt 25 ans.

Visitez le site de notre association à but non lucratif qui à été crée pour que vous ne vous sentiez plus seul.

Actuellement l’organisation Synergie Occ compte 35 sociétés de nettoyage parmi ses adhérents.

Voici une liste des principaux avantages de nos membres :

  • Tarifs préférentiels sur une liste d’environs 130 produits référencés
  • Accès sur des formations diverses et variés
  • Bénéficier de l’expérience des chefs d’entreprises aguerris
  • Vente de matériel en direct, vente de fond de commerce,…

Contactez-nous par mail pour recevoir les modalités de l’adhésion, sinon directement par téléphone au numéro suivant : 07.69.49.84.04

Cordialement

Le Président, Michel Duveau, 1988-2018

Synergie Occ, qu’est-ce que c’est ?

Synergie Occ s’adresse aux artisans et PME du  secteur de la propreté et des services associés situés en région Occitanie.
Notre groupement d’entreprise vous évite d’être isolé et de bénéficier de tarifs préférentiels négociés par notre conseil d’administration.

Vous ne serez plus obligés d’acheter de gros volumes pour obtenir des prix attractifs.

En adhérent à notre centrale d’achat vous bénéficiez de l’expérience et du conseil de chez d’entreprises expérimentés.
Voilà maintenant 25 ans que nos adhérents utilisent Synergie Occ pour faire fructifier le résultat de leur travail.

Historique

1988 :

Cette année-là, cinq sociétés de nettoyage industriel décident de s’engager en une “union d’entreprises” afin de regrouper leurs commandes auprès de deux sociétés régionales de distribution gagnées par l’idée de développer et de fidéliser une plus large clientèle.

Obtenir des tarifs attractifs et de meilleures qualités de service est leur objectif.

Encouragées par les relations partenariales de confiance établies entre ces entreprises et leurs fournisseurs, très vite de nouvelles entreprises rejoignent “l’union”.

1988 à 1991 :

Durant trois années, l’accord verbal, passé entre les entreprises et les distributeurs, fonctionne sans forme juridique et sans lien contractuel.

L’expérience donne satisfaction à tous les acteurs.

1991 :

Le nombre des entreprises jugé suffisant, l’association loi 1901 “Centrale Locale d’Achats du Nettoyage” voit le jour sous la dénomination “C.L.A.N.”

A sa création, le C.L.A.N. se compose de 40 sociétés de nettoyage adhérant à l’objet de l’association : « défendre les intérêts de la profession du nettoyage ».

La Centrale d’achats n’a pas vocation à réaliser des achats, mais à informer ses adhérents et à obtenir les meilleurs prix ou les meilleures prestations.

Pour devenir membres du C.L.A.N. les entreprises ayant le code APE N° 747Z doivent demander leur adhésion qui sera étudiée par les membres du bureau.

Pour être référencé par le C.L.A.N. les fournisseurs doivent remplir plusieurs conditions :

  • en faire la demande auprès des membres du Conseil d’Administration
  • faire bénéficier aux adhérents de la livraison franco et du paiement à 30 jours fin de mois de leurs commandes
  • fournir les conseils d’un technicien-produits et machines dans l’application des tâches quotidiennes
  •  verser à l’association 2,5 % du montant hors taxe du chiffre d’affaires réalisé avec les entreprises adhérentes lui permettant ainsi de couvrir tous ses frais de fonctionnement.

1993 :

« Former le personnel » : tel est le besoin récurrent des entreprises de nettoyage du bassin languedocien !

Pour y répondre, les membres du bureau décident de créer une association de formation indépendante de la centrale d’achats : EUROFORNET.

En quelques mois, les locaux de l’association reçoivent 60 personnes en formation par jour.

1994 :

Sous l’instigation de l’expérience montpelliéraine, deux autres centrales d’achats voient le jour :

  • Le C.L.A.N. de Toulouse
  • Le C.L.A.N. de Nice

1994 à 1997 :

Le nombre des adhérents atteint la cinquantaine et se stabilise. Le référencement des distributeurs de proximité est favorisé.

Chaque année, l’Assemblée Générale est l’occasion de rencontre entre entreprises et fournisseurs. Des contacts se prennent et se confirment.

Le bureau du C.L.A.N. s’ouvre à des sociétés spécialisées :

  • Spécialistes de produits de désinfection et de dératisation
  • Fabricants de vêtements de travail
  • Spécialistes de pneumatiques (plus de 120 véhicules sont utilisés par les adhérents)

1996 :

Une nouvelle proposition est accueillie : se regrouper au sein de la même mutuelle régionale, ce qui offre une meilleure couverture sociale à un millier de personnes employées par les entreprises adhérentes.

1998 :

L’année s’ouvre une réflexion de fond : « Comment diminuer les risques routiers dans le cadre des déplacements professionnels ? »

Les membres du bureau prennent conscience de l’importance de contrôler les tarifs des fournisseurs. Ainsi naît l’idée de réaliser un appel d’offres relatif aux achats de produits consommables.

La mission est confiée à un stagiaire sous le contrôle d’un membre du conseil d’administration récemment élu.

2001:

SYNERGIE Occ est une Association qui regroupe actuellement une quarantaine d’Adhérents, tous Artisans,  patrons de TPE ou PME en Hygiène et propreté présents sur la Région Occitanie.

Cette Association a été crée en 1988 avec un objectif clair : L’Union fait la force !

Tout en restant chacun Indépendant, elle nous permet de :

  • Négocier de meilleur Tarifs auprès de fournisseurs communs
  • Partager nos compétences (conseils de professionnels en cas de difficultés).
  • Pouvoir sous traiter en toute confiance ou travailler en complémentarité selon les compétences de chacun (Partenariat).
  • Décrocher de nouveaux contrats.

Mission

La mission consiste en :

  1. Une remise à jour du listing des entreprises adhérentes et une vérification de leurs coordonnées. Il en ressort que 47 entreprises adhèrent à la centrale d’achats.
  2. L’envoi d’un questionnaire relatif aux achats des entreprises.
  3. Une analyse des résultats de ce questionnaire.

Il en ressort les points suivants :

  • 59 % des adhérents passent leurs commandes 1 fois / mois
  • Ils ne rencontrent pas de difficultés pour s’approvisionner en produits et sont satisfaits des qualités de service.
  • 53 % des adhérents font confiance au choix du C.L.A.N. réalisant plus de 90 % de leurs achats chez des fournisseurs référencés.
  • 30 % des entreprises réalisent plus de 50 % de leurs achats chez des fournisseurs non agréées.
  • Le chiffre d’affaires réalisé chez les fournisseurs référencés s’élève à 244.990,93 Euros, une prévision d’un montant de 382.286,42 Euros étant faite pour l’année 1999.
  • 95 % des adhérents sont favorables à un partenariat avec les fournisseurs. Pour favoriser de bonnes relations avec ses partenaires, la centrale d’achats devrait être en mesure de garantir un chiffre d’affaires aux fournisseurs qu’elle référence. Les adhérents devront se positionner devant les résultats de l’appel d’offres.
  • La plupart des adhérents n’étant pas dans une démarche de certification, ils revendiquent plutôt l’ »amour du bel ouvrage » et sont sensibles à la satisfaction de leurs clients.
  • 95 % sont favorables à la mise en place d’une charte de qualité propre à l’association C.L.A.N.
  • 11 sociétés de fournisseurs sont retenues pour recevoir l’appel d’offres.

L’appel d’offres comporte :

  • Une liste de 130 dénominations de produits, les fournisseurs devant la compléter, faire une proposition de prix et détailler les conditionnements disponibles.
  • Des informations bancaires.

Les moyens mis en œuvre pour satisfaire aux critères de la Qualité.

L’analyse des offres et préconisations de référencement permet de définir :

  • un tableau des tarifs de 130 produits de référence.
  • un tableau d’une étude comparative des tarifs.
  • les 26 références représentants les plus importants volumes d’achats (Loi PARETO).
  • le nom des sociétés présélectionnées.

Le conseil d’administration du C.L.A.N. procédera à la rédaction des contrats de partenariats, en accord avec les fournisseurs.

Conclusion de la mission :

  • La qualité de services des fournisseurs jusque là référencés est irréprochable et n’est pas remise en cause.
  • Le but commercial du C.L.A.N. de Montpellier est secondaire.
  • Les liens de camaraderie sont plus importants.
  • Néanmoins, la conduite des actions menées et les outils mis en place pendant la mission pourraient modifier la politique générale du C.L.A.N.

Quelle pourrait être cette nouvelle politique ?

  1. Assurer une meilleure communication :
  2. Un membre du conseil d’administration en serait chargé.
  3. Les adhérents s’engageraient à répondre aux enquêtes.
  4. L’image de la centrale pourrait être médiatisée, le nom du C.L.A.N. abandonné pour une dénomination plus ouverte.
  5. Homogénéiser :
  6. En évitant l’éclatement géographique des adhérents et en définissant une zone.
  7. En reconsidérant la liberté des adhérents vis-à-vis du choix des fournisseurs.
  8. Centraliser les achats :
  9. Grâce aux services d’un acheteur.
  10. En créant un centre de distribution régionale.
  11. En négociant directement avec les fabricants.
  12. En créant une structure représentative et potentiellement certifiable.